Prologue de la frustration

Étiquettes
9 octobre 2013

Prologue de la frustration

B.  est l’auteur de ce qui suivra. Il est assez jeune, son âge intéresse peu. Son physique est fort banal. La quotidienneté habite son corps. Ses études ne vous intéressent en rien. Son métier encore moins. La seule chose qui pourrait être relativement captivante chez B., c’est les fragments de son journal, trouvés par hasard dans la maison que je viens de louer. Je ne connais point B. Je l’ai vu une seule fois, sur la photo qui décorait la cheminée du nouveau salon.

Je vous livre là, les traces scripturaires d’une portion de la vie de B. C’est avec ces quelques lignes, inscrites sur l’enveloppe jaunâtre qui contenait les fragments, que ma curiosité à été déclenchée :

Ceci n’est pas une histoire d’amour. Loin de ça.  Ça ne doit pas être compris comme une déclaration, encore moins que comme une preuve. Ceci n’est rien.

Rien n’a été inventé. Aucune fiction ne contrôle le pas démesuré de l’écriture. Ceci à été pensé.

Tentative hasardeuse de boucler une Chose. Étayage de pensées au gré d’événements. Expertise de contrôle à coups non certains.

C’est l’écriture qui prend le large de l’inconscience. Ce sont des mots qui balbutient l’incompréhensible fixation.

Inutile de dire que je n’ai pas modifié « la chose ». Tout est présenté dans sa virginité initiale. J’ignore quand est-ce-que B. a commencé à tenir son journal. Je ne sais même pas s’il a été écrit dans cet ordre ou pas. C’est ainsi que je l’ai trouvé et c’est comme ça que je vous le livre.

Pourquoi ? Je l’ignore moi aussi. Je vous le livre, c’est tout. J’aurais peut-être dû le confier à la famille de B. Personne n’est venu récupérer ses affaires. Je suis là depuis presque un mois. Le propriétaire de la maison n’a pas voulu s’en charger. L’espace est déjà assez petit. Je ne sais même pas comme a-t-il pu y vivre. Ses affaires occupent toute une pièce. Je vous le donne peut-être alors avec l’espoir que quelqu’un vienne reprendre le tout.

Partagez

Commentaires

otibou
Répondre

ca demarre fort.on attends la suite!!!

chwilowki
Répondre

I do not even know how I ended up here, but I thought this post was great. I don't know who you are but certainly you are going to a famous blogger if you are not already ;) Cheers!

rebich mechag
Répondre

:) thnx